Compte-rendu et vidéos

Colloque Icademie Labs 2015 : la diversification de la formation professionnelle, former et se former aujourd’hui et demain.

Pour cette première édition, les doctorants du pôle R&D d’Icademie ont accueilli une cinquantaine de personnes dans le cadre somptueux de la Cité Internationale Universitaire de Paris, dont une moitié d'enseignants, doctorants, docteurs, représentants universitaires. Une vingtaine de professionnels (indépendants, dirigeants de centres de formation) ont également assisté à l’événement. Plusieurs participants possédaient d'ailleurs cette double identité, ce qui a facilité la communication et le débat, porté par des échanges bienveillants et enrichissants.

Certains professionnels ont découvert le principe de la communication scientifique. De leur côté, des participants chercheurs ont découvert que beaucoup de pédagogues en entreprise font face aux mêmes problématiques qu'eux et interviennent avec la même passion et les mêmes finalités.

L'intervention de deux disciplines (Sciences de l'Education et Sciences de l'Information et de la Communication) a également permis d'initier des échanges intéressants. Les SIC travaillent sur l'industrialisation et la massification de la formation, tandis que les Sciences de l’Education s'intéressent à la personne, en particulier dans ses difficultés à appréhender la complexité du contexte dans ses apprentissages. Des approches des processus et de leurs finalités qui gagnent à dialoguer pour ne pas occulter un pan de la réalité.         

L'événement s'est ouvert sur l'allocution d'accueil du Directeur Général d'Icademie, Jean-Luc Codaccioni. Après avoir présenté le pôle R&D de l'entreprise et l'origine du projet de colloque,  il a exprimé sa volonté de s'inscrire dans une démarche d'innovation en cherchant à répondre, entre autres choses, à des besoins que l'on ne peut plus ignorer, illustrant son propos par l’exemple de l'évaluation du geste professionnel d'un apprenti boucher à distance grâce à la vidéo. 

Les grands témoins ont ensuite présenté la démarche qui serait la leur pendant le colloque, un événement qu'ils accueillaient d'un regard bienveillant. Les célèbres statuettes d'André Pachod ont captivé l'audience : le penseur qui prend le temps de cheminer, le porteur d'eau qui puise à la source du savoir, en recherche constante d'équilibre, et le conteur qui parle d'ailleurs et d’autrement. Laurent Collet a rappelé les enjeux de l'industrialisation de la formation. Il est lui-même issu d'une thèse CIFRE et connaît bien son contexte. Trois types de communications ont été présentés :

  • Les communications scientifiques  sur les outils et les démarches pédagogiques innovants,
  • Les communications de professionnels-chercheurs sur l’évolution des identités, des rôles, des places et sur les outils et les pratiques pédagogiques innovantes
  • Les témoignages de professionnels faisant part de leurs observations et de leurs pratiques.

Les grands témoins ont brillé et ont souligné l'originalité de l'événement ("la joyeuse impertinence" de ces jeunes doctorants, selon les propos d'André Pachod).

Au-delà de la portée scientifique et technique, ce colloque a été l’occasion d’accorder une réelle place à la nouvelle figure du professionnel-chercheur, ou chercheur-professionnel (comment l’appeler ?). Peut-on considérer ces profils comme les indices de l’émergence d’une nouvelle identité professionnelle dans le champ de la formation, déjà concerné par une certaine mixité ? La prochaine édition abordera très certainement cette question !

Compte-rendu de nos grands témoins :

_______________________________________________________________________________________________

Vidéos du colloque :

Personnes connectées : 1 Flux RSS